Soucieux de la montée des partis d’extrême droite et xénophobes, Guy Cassiers poursuit son exploration des mécanismes de la violence politique, en se focalisant sur le langage.

Invisible cities est une plateforme numérique participative, visant à construire une collection de portraits de personnes sujettes à une discrimination par le langage.

Pour cette plateforme, la MC93 développe la partie francilienne du projet en collaboration avec des étudiants de l’Institut d’études politiques de Paris et des élèves du lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine à repérer puis à collecter autour d’eux le témoignage de personnes marginalisées.

Related portraits