Nous nous appelons Aminata, Divine, Wissam et Arthur, nous avons entre 16 et 20 ans, et nous habitons entre Paris et Épinay-sur-Seine. La première fois que nous nous sommes vu, le courant est tout de suite passé. Nous avons beaucoup ri et beaucoup discuté de nos vies. Puis le spectacle des Bienveillantes de Guy Cassiers au Théâtre de Montreuil nous a permis de faire plus ample connaissance et de discuter de nos expériences respectives dans le cadre du projet Invisible Cities. C’est pour faire part de ces expériences et de nos caractères contrastés que nous avons imaginé une cinquième personne dans laquelle chacun se reflèterait.

Voici son portrait.

Kendrick est un jeune homme de 19 ans. Il est métisse, a des cheveux bruns, courts et bouclés et une barbe pas toujours taillée. Il est sympathique et plein d’humour, toujours de bonne humeur, ce qui met en avant son joli sourire. Il est très intelligent, mais ne le montre que quand il en a envie, vu qu’il est parfois un peu tête en l’air ; c’est en partie ce qui fait son charme. Après avoir passé un bac ES dans la ville de banlieue où il a grandi, Kendrick est entré à l’université pour étudier la sociologie à Paris. En arrivant dans les beaux-quartiers où se trouve sa fac, il s’est senti un peu mal à l’aise devant les bâtiments anciens et les boutiques de créateurs de luxe. Il avait l’impression de pénétrer dans un monde qui n’était pas fait pour lui. Mais plus il en apprend en sociologie, plus il se rend compte que l’étalage de richesses ne fait pas tout, et qu’avec un peu d’habileté, on peut être à l’aise partout. Pourtant, quand il entend des journalistes ou des responsables politiques parler à la radio ou à la télévision, il n’a pas l’impression que c’est à lui qu’on s’adresse. Il a l’impression que quand on est jeune, qu’on habite en banlieue, et qu’on a une famille qui n’a pas toujours vécu en France, personne ne nous demande notre avis, ni même si on en a un. Quand il est allé au théâtre pour la première fois, il a adoré, il a trouvé que c’était une expérience fantastique. Mais il a été blessé quand une dame d’allure respectable l’a regardé de travers et a refusé qu’il s’asseye à côté d’elle en prétextant que la place était prise, et qu’ensuite elle est allée se plaindre à la professeure parce qu’il avait osé rire, surpris par ce qu’il se passait sur scène. Pourtant, Kendrick a quand même envie de retourner au théâtre. Seulement la prochaine fois, il ira voir une pièce drôle, histoire de pouvoir rire tranquillement sans subir les foudres de la haute société.

Related portraits